samedi 22 juin 2013

Ludovine de La Rochère lors de la Manifestation de soutien à Nicolas au Panthéon - 21 juin 2013

Nicolas Bernard-Busse, étudiant de 23 ans, poursuivi pour rébellion lors d'un rassemblement dimanche devant la chaine de TV M6, a été condamné mercredi 19 juin à quatre mois de prison, dont deux fermes. Première peine prononcée contre un manifestant hostile au mariage homosexuel, assortie d'un mandat de dépôt.

La Manif Pour Tous a rassemblé de nombreuses personnes vendredi soir devant le Panthéon à Paris pour exiger la libération de Nicolas. Ce fut l'occasion de lire un message de la mère de Nicolas appelant au calme, devant une foule de sympathisants.

Ne pouvant me rendre à temps à ce rendez-vous pour marquer mon soutien à Nicolas, je n'ai pas d'autres photos à vous proposer que celles que j'ai faites de la Présidente de La Manif Pour Tous, Ludovine de La Rochère, répondant aux journalistes encore présents sur les lieux, alors que la Manifestation se dispersait lentement. C'est une façon de lui rendre hommage pour sa détermination et son engagement sans faille.
















samedi 15 juin 2013

Rosaire pour la vie de SOS Tout-Petits - Samedi 15 juin 2013

Le Rosaire de ce mois de juin terminait une année de prières mensuelles, offertes fidèlement par les membres du mouvement SOS Tout-Petits, en réparation pour les actes contre la vie, pratiqués dans l'Hôpital Tenon. 
Une forte présence policière protégeait le groupe composé d'une vingtaine de personnes, manifestant devant le métro Pelleport dans le 20e arrondissement. 
A quelques mètres d'eux, face à l'entrée de l'Hôpital Tenon, sous le kiosque à musique du square Edouard Vaillant près de la rue de La Chine, un orchestre jouait devant une table dressée pour un "apéro festif et militant" organisé par Le collectif CIVG Tenon.
Aux abords de cette manifestation, des jeunes distribuaient des tracts contre la montée du Fascisme, pour commémorer la mémoire de Clément Méric et annoncer une manifestation prochaine contre le fascisme et l'extrême-droite.

J'ai pu lire sur ce tract : "Le fascisme et l'extrême droite ne sont pas des courants politiques avec lesquels on dialogue ou on compose. Leur système est basé sur la violence physique, la haine, l'asservissement des peuples".

Si l'on considère la réalité de ce que vit le mouvement SOS Tout-Petits sur le terrain :
A chaque manifestation, ses membres reçoivent agressions physiques et verbales, insultes, jets d'oeufs et de peinture, tracts déchirés, provocations sur les forces de l'ordre ou tentatives de les amener à exprimer une désapprobation complice contre cette manifestation pro-vie. Par ailleurs, il fait l'objet d'une désinformation sur internet et d'une campagne de dénigrement dans une volonté politique de lui interdire de s'exprimer sur la voie publique.
Ce mouvement supporte le mensonge, la violence, la haine, l'absence totale de volonté de dialogue et de tolérance de la part des habitants de ce quartier et du Maire de gauche du 20e arrondissement de Paris. Ce mouvement priant et pacifique demande que les anti-faschistes se convertissent à la vérité, la paix et la vie. Il y a du travail !